pourcheresse3

Nicolas Pourcheresse décroche une étoile pour « La Table » du Clarance

Depuis la perte de l’étoile qui auréolait l’Huitrière en 2012 et la fermeture du Sébastopol en 2013, Lille n’avait plus de restaurant étoilé à sa carte. Ce temps est désormais révolu grâce à Nicolas Pourcheresse qui décroche une étoile pour « La Table », restaurant de l’hôtel de luxe Le Clarance dont il a pris la tête il y a seulement quelques mois.

 

Le Guide Michelin récompense une cuisine « brute, pure et ébouriffée »

Lille peut enfin se rasseoir à la table des villes étoilées ! La Laiterie à Lambersart (chef Nicolas Gautier),  l’Auberge du Vert Mont à Boeschepe (chef Florent Ladeyn), Le Cerisier à Laventie (chef Eric Delerue)  sont les dignes représentants de notre métropole avec chacun une étoile maintenue en 2016. Mais plus aucun établissement situé dans Lille intra-muros n’accrochait cette belle récompense.

Le Guide Michelin reconnait à nouveau la gastronomie lilloise en décernant à Nicolas Pourcheresse une première étoile pour « LaTable » de l’Hôtel Le Clarance située rue de la Barre dans le Vieux-Lille. On aurait aimé un palmarès plus large pour Lille, mais cette première étape augure du renouveau de la gastronomie lilloise.

Au Clarance, Nicole Pourcheresse développe une cuisine « brute, pure et ébouriffée » à son image. « Pour le Clarance je réalise une cuisine française… un peu plus rock’n’roll, ni raisonnable ni raisonnée» lançait le chef. Le Guide Michelin précise dans sa critique que le chef « revisite la tradition française de fond en comble, en utilisant notamment les bons légumes de son potager. Ébouriffant ! »

clarance

Midi et soir vous sont proposés des produits de la région cuisinés à sa façon, dans une atmosphère chic et cosy. Saint Jacques de Boulogne vin jaune , jus de champignons , pommes et raisins de malaga ; foie gras sur thon rouge, gingembre, cumin et saké ; Crémeux chocolat pain de gènes betteraves et églantines ; cabillaud sur pomme de terre et poudre de genièvre sont quelques exemples des plats imaginés par le chef.

dessert pourch

 

Un parcours d’aventurier

Lors du pique-nique bio "Mange Lille"Âgé de 43 ans, « l’électron libre » comme il aime se présenter, au caractère bien marqué, à la crinière rousse et aux multiples tatouages ne laisse personne indifférent.

Formé chez Alain Passard, Nicolas Pourcheresse a démarré sa carrière dans le Jura, sa région d’origine. En 2005 il décroche une première étoile pour L’ Auberge de Chavannes à Courlans, lui valant ainsi le titre du plus jeune chef étoilé de France.

En 2008 il poursuit sa route en direction du Nord où il prend les reines du restaurant Meert

L’aventurier prend alors le large de 2011 à 2013  pour un tour du monde culinaire, à la découverte de nouvelles cuisines. Amérique du sud, Sri Lanka, Madagascar, New York, Indonésie, Maroc… de ce périple, il retient le calme, la tranquillité, la volonté de magnifier les produits.

De retour à Lille, le chef se lance dans une nouvelle aventure en ouvrant son propre établissement steak-house « Le Saint Jo » pour lequel il reçoit trois toques au Gault et Millau. Puis en 2015, il participe à l’émission Top chef, avant de remettre le couvert dans les cuisines de l’Hôtel Clarance.

Jamais à court de projets, Nicolas Pourcheresse ouvrira bientôt son propre restaurant « Le Vagabond » rue Saint-André dans le Vieux-Lille. Au menu :  une cuisine encore plus personnelle, un lieu intimiste avec une quinzaine de couverts pour un service uniquement le soir.

Le chef nouvellement étoilé est également membre du collectif « Mange Lille ». Avec une vingtaine de ses confrères lillois, il quitte régulièrement ses cuisines pour partir à la rencontre du public lors d’événements culinaires. L’occasion de faire découvrir la gastronomie locale au plus grand nombre et de réaffirmer qu’à Lille, on mange décidément très bien !

La Table du Clarance
32 Rue de la Barre, 59800 Lille
03 59 36 35 59
Site web
Page facebook de Nicolas Pourcheresse

Le palmarès nordiste

Notez qu’un second restaurant nordiste obtient une première étoile :  La Grignotière tenue par Pascal et Delphine Coulon, restaurant situé à Raismes dans le Valenciennois.

La Laiterie  à Lambersart, l’Auberge du Vert Mont à Boeschepe et Le Cerisier à Laventie conservent leur première étoile.

Le Meurin à Busnes maintient sa seconde étoile. Malgré son titre de « Chef de l’année » attribué par le Gault et MillauAlexandre Gauthier ne décroche malheureusement pas la seconde étoile pour La Grenouillère  installée à la Madelaine-sous-Montreuil, au grand damne du petit monde de la gastronomie.

Le Gabbro (Lille) a cette année fait son entrée dans la liste des « Bib gourmands » du Guide Michelin, distinction décernée aux adresses savoureuses et accessibles.

Enfin, le Rouge Barre (Lille), restaurant de Steven Ramon fait sa première apparition au Guide Michelin avec une très belle critique. On lui souhaite le meilleur pour la suite !

© Stal

No Comments

Leave a Comment